FAQ

Foire aux questions

L’année scolaire est déjà bien entamée, est-ce que je peux m’inscrire quand même ?

Oui, sans problème, à n’importe quel moment, même en fin d’année. Quand on sent que c’est le moment de s’y mettre, il ne faut pas attendre et nous accueillons les débutants tout au long de l’année. Par contre, en débutant en septembre, vous intégrerez un groupe de débutants assez conséquents et avancerez ensemble vers votre première ceinture. C’est également plus facile de trouver un ou des partenaires de même niveau avec qui on apprécie de s’entraîner.

Je crois que j’ai passé l’âge non ?

Sûrement pas ! Au cours adulte du club des Lilas, l’âge des pratiquants varie de 15 à plus de 60 ans. Et on peut débuter à 20 ans comme à 50 avec le même enthousiasme. Le Vovinam est un art martial acrobatique mais lorsque l’on a passé l’âge de faire des acrobaties, il reste des milliers de techniques à apprendre. Et puis nos joyeux quadras ne sont pas les derniers à se jeter sur les tapis pour faire le saut de main 😉 Lors des passages de grade, l’âge des pratiquants est toujours pris en compte, notamment pour les épreuves de ciseaux dont il est possible d’être dispensé.

Suis-je assez fort, assez endurant, assez en forme ?

Pas forcément en arrivant, mais ça aussi, on s’en occupe ! Les cours de Vovinam se découpent généralement en trois parties. Une partie échauffement suivi d’un travail de renforcement musculaire ou d’assouplissement, puis une partie de travail sur les techniques de base (apprendre à donner un coup de poing, un coup de pied, faire un blocage). Enfin, une troisième partie où l’on travaille avec un partenaire sur les techniques codifiées. Alors oui, c’est fatigant, surtout si on se donne à 110% mais nous n’attendons pas de vous que vous fassiez plus que ce que vous êtes capable de faire. Juste que vous fassiez de votre mieux. Et vous serez surpris(e) de voir à quelle vitesse vous allez progresser et être capable de faire des choses que vous n’auriez jamais imaginé être capable de faire.

J’ai peur d’avoir mal, de prendre des coups…

Le vovinam n’est pas un sport de brute. C’est un art martial tonique, virevoltant et physiquement engagé mais nous ne portons jamais nos coups, sauf dans les techniques codifiées où nos coups sont bloqués. Il y a donc du contact mais si les blocages sont bien faits, il n’y aucune raison de se faire mal. Néanmoins, cela reste un art martial, ce qui implique de chuter au sol, d’apprendre à faire des clés de bras, des projections et d’aller au contact. Pour autant, nos échanges ne sont jamais violents et aucune agressivité n’est tolérée. Nous sommes très respectueux les uns des autres et c’est sans doute la raison pour laquelle les pratiquants de tous âges, de toutes origines et de tous les sexes restent aussi longtemps.

Les Lilas, c’est une ville ?

Oui, absolument ! Le club est situé aux Lilas en Seine Saint Denis (Ile de France), une charmante ville de 20 000 habitants située tout prés de Paris, à quelques pas de Pantin, Romainville, le Pré-Saint-Gervais, Noisy-le-sec…

Je n’aime pas le bleu, est-ce un problème ?

Oui, là par contre, on ne pourra rien faire pour vous 🙂 Tous les pratiquants du vovinam à travers le monde s’entraînent avec la même tenue, un vo-phuc comportant sur le cœur l’écusson du Vovinam.

Une question reste sans réponse ? n’hésitez pas à nous contacter